« POUR UN OUI OU POUR UN NEZ »

Une collaboration entre les compagnies NDAM SE NA et SATELLITE THÉÂTRE (Canada)

Du 20 novembre 2016 au 23 janvier 2017, les artistes Mathieu Chouinard (homme de théâtre et codirecteur de la Cie Satellite Théâtre), Geneviève D’Ortun (musicienne, compositrice et chanteuse) et Étienne Boivin (cinéaste) étaient au Tchad pour continuer le projet « POUR UN OUI OU POUR UN NEZ ». Née en 2012, cette grande aventure humaine et artistique s'appuie sur l'échange interculturel et sur la rencontre des langages artistiques aussi bien que des approches pédagogiques.

Pendant leur séjour, les trois visiteurs ont participé à de nombreuses activités avec leurs partenaires tchadiens Taigué Ahmed, Cyril Danina (cinéaste) et les musiciens Fréderic Samara et Ngarta Gaodi. Ils ont offert des cours de théâtre, de chant et de sensibilisation à N’Djamena aux danseurs de l’association NDAM SE NA aussi bien qu’à l’institution CDIRAA qui se consacre à la lutte contre l’alcoolisme. Ils ont poursuivi la création d'un spectacle, « ZONE ROUGE», et ils en ont présenté un extrait (une étape de travail) sur la scène de l'IFT dans le cadre du festival SOUAR SOUAR. De plus, ils ont offert des cours de danse, de chant et de théâtre dans le camp de réfugiés de Gondjé qui se trouve dans le sud du Tchad, près de la ville de Goré.

Bien que les artistes canadiens soient rentrés chez eux en janvier, le projet est loin d'être terminé ! La suite de « POUR UN OUI OU POUR UN NEZ » aura lieu à l'été 2018 au Canada, alors que l'équipe tchadienne fera à son tour un séjour prolongé en terres canadiennes dans les provinces de l'Ontario, du Québec et du Nouveau-Brunswick. Ils poursuivront alors leur travail de création et de formations et présenteront le fruit de leur travail dans diverses régions du pays.

Pour en savoir plus sur ce projet et sur les étapes à venir, cliquez ici :

http://www.satellitetheatre.ca/satellite-orbite.php?lang=F

http://satellitetchad2016.blogspot.de/2016/11/ca-continue-presentation-du-projet.html?m=1

Ce projet est rendu possible grâce au généreux soutien de la Commission internationale du théâtre francophone (CITF), du Conseil des Arts du Canada (CAC), du Gouvernement du Nouveau-Brunswick et de la Fondation pour l'avancement du théâtre francophone du Canada.