Projets

I Création d’une école des arts vivants à N’Djamena

 

A l'heure actuelle en Afrique, il n'existe aucune école des Arts Vivants qui dispense un diplôme d’Etat. Pour cette raison, Ndam Se Na veut élaborer le projet d’une école des Arts Vivants à N’Djamena pour des jeunes créateurs du Tchad, d’Afrique et d’autres pays du monde. Ndam Se Na veut changer cette situation. L’école que l’association désir de créer s'inscrira dans la poursuite de ce travail de sensibilisation entamé par Ndam Se Na. Avec la collaboration de professionnels de l’art et de la science, Ndam Se Na veut offrir la possibilité aux jeunes talents africains de développer leur langage artistique en théorie et en pratique. 

La création d'une école des Arts Vivants en Afrique de l’ouest est primordiale parce qu'actuellement, un nombre de jeunes talents se trouvent dans l'incapacité de financer leur formation en Europe et que, quand bien même ils disposeraient des financements, une formation en Europe est incapable de protéger leur racines culturelles de la même manière que le ferait une école Africaine. C'est pourquoi l’association souhaite créer un lieu où l’héritage artistique de l’Afrique pourra être à la fois conservé, développé et valorisé.

 

Nos Réalisations

 

 

Ateliers de danse dans des camps de réfugiés 

 

Ndam Se Na s’engage dans différents camps des réfugiés au sud du Tchad, en Centrafrique et au Soudan depuis 2005. Ce travail, qui est organisé avec l’appui d’UNHCR, se concentre à l’animation des ateliers de danse. A travers de ces ateliers, les chorégraphes permettent aux réfugiés de reprendre confiance en eux, de remplacer l’ennui et le désœuvrement par la conscience de pouvoir s’en sortir. 

 

 

Le projet Tallou Nallabo

En 2013, en partenariat avec l’Ambassade de France le projet «Tallou Nalabo» a été réalisé. Ce projet visait à réunir des jeunes de cinq différents quartiers de N’Djamena autour des ateliers de danse lors desquels sont abordés des questions sociales et culturelles. Ainsi, les jeunes participants ont eu la possibilité d’entrer en dialogue, afin de partager leur vision de la future et discuter ensemble des problèmes tels que le la non-scolarisation ou la violence.

 

 

 

Le festival «SOUAR SOUAR»

Depuis 2012, le festival international des arts vivants «Souar Souar» est organisé chaque année par Ndam Se Na à N’Djamena. Ce festival a pour objective de promouvoir des créations artistiques avec l’appui des promoteurs culturels nationaux et internationaux et fait une contribution à la mise en place des réseaux de diffusion de spectacles au profit d’artistes réfugiés et d’artistes locaux. La vision de cette rencontre unique au Tchad est de établir une génération de danseurs chorégraphes, interprètes et comédiens qui, en tant qu’acteurs culturels, seront à même de promouvoir une compréhension de la capacité de l’art, le respect de « l’autre », et une culture de la paix.