REVE EN NOIR │ EN BLANC – Atelier avec des réfugiés mineurs à Munich

Previous Next

Entre Mars et Mai 2016 Taigué Ahmed et Sarah Israel de l’association Ndam Se Na ont réalisé le projet « Rêve en noir │ en blanc ». C’est un projet des ateliers de danse et du théâtre qui a rassemblé des jeunes réfugiés venant des quatre coins du monde d’une école de préparation et d’apprentissage et des étudiants en interprétation de spectacle de l’école Otto Falckenberg. Ce projet qui était la suite de l’initiative d’un atelier de danse organisé par le Welcome Munich Théâtre dans le cadre d’Open Border Congres (https://www.muenchner-kammerspiele.de/en/open-border-kongress) a donné la possibilité à vingt-cinq jeunes de brasser leurs connaissances et de faire la connaissance de l’autre à travers la danse, des chants, des paroles et de la musique.

Pendant 21 séances de cours de trois heures qui se sont toujours terminées avec un repas partagé, les participants ont aussi bien appris des danses africaines qu’ils ont fait un premiers pas en direction de la création d’une expression individuelle et personnelle sur scène. A partir des jeux de contacts, des improvisations et des exercices autour des sujets de rêves, de la question de la peur de l’autre et de l’arrivée, les « nouveaux danseurs et acteurs » ont créé de petites scènes, des scénographies et des textes, et ont appris ensemble, des chansons.

La richesse du métissage, le fait qu’il y a eu plein de nationalités, de cultures et d’histoires personnelles qui se sont rencontrés pour la première fois, a influencé le processus du travail. Tous les participants ont dû être patients et ouverts ; cette attitude leur a permis d’accepter l’autre dans toute sa particularité et de comprendre la vie, chacun selon sa conception. Le niveau de perception du projet par les élèves de l’école de préparation et d’apprentissage est très différent de celui des élèves de l’école Otto Falckenberg. Ces derniers reçoivent au sein de leur école une formation orientée vers le métier d’acteur ou du théâtre ; tandis que les élèves de l’école de préparation et d’apprentissage, n’ayant pas reçu une telle formation, ont fait la connaissance d’un métier qu’ils ne connaissent pas. En plus, du fait que la danse et le théâtre ne soient pas enracinés dans toutes les cultures, il a fallu donc à ces élèves du temps pour les assimiler et montrer ce qu’il y a comme expression artistique dans les autres cultures.

A la fin de cet atelier qui a vu la rencontre de cultures et de formes d’expressions, les participants aussi bien que les porteurs du projet étaient ravi d’avoir vécu une expérience qui était à la hauteur de leurs attentes. « Rêve en noir │ en blanc » était présenté le dimanche 08 Mai au théâtre Kammerspiele Munich. Il a vu plus de 200 spectateurs qui étaient venus célébrer avec les acteurs/danseurs, la fin du projet ainsi que leurs succès sur scène.

Pour Ndam Se Na, ce fut une joie de pouvoir montrer aux autres la possibilité de travailler en harmonie avec un groupe constitué de personnes réfugiés et non réfugiées, sur la question du respect et de l’ouverture à autrui. Afin de pérenniser le projet, Ndam Se na est actuellement en discussion avec les deux écoles pour voir dans quelle forme sa suite sera bénéfique pour les deux institutions.

Qu’il nous soit accorder de témoigner notre reconnaissance et de remercier toutes les personnes qui ont contribué au succès du projet. Plus particulièrement Cheikh Bangoura (Percussions), Eva Gahl, le team de Welcome Munich Theatre, Jochen Noch et l’Institute de Goethe de Munich.

Photos : Andrea Huber.